I. Rapide présentation

"Tartuffe" est une comédie écrite en 1664 par Molière (1622 – 1673) racontant l'histoire d'un faux dévot qui essaye par tous les moyens de duper Orgon (le maître de maison) et sa mère Mme Pernelle qui ont totalement confiance en Tartuffe. Mais, le reste de la famille a démasqué le jeu de l'imposteur et essaye à tout prix d'ouvrir les yeux de ces deux pro Tartuffe !

La scène se déroule à Paris dans la maison d'Orgon.

II. Personnages

Mme Pernelle → mère d'Orgon

Orgon → maître de maison, mari d'Elmire

Elmire → femme d'Orgon

Damis → fils d'Orgon

Mariane → fille d'Orgon, amante de Valère

Valère → amant de Mariane

Cléante → beau-frère d'Orgon

Tartuffe → faux dévot

Dorine → servante

Flipote → servante de Mme Pernelle

 

III. Résumé scène par scène de l'oeuvre

 

Acte I, scène 1 (p. 25) :

 

Mme Pernelle est mécontente, elle rouspette contre tout le monde. On peut observer une famille divisée à cause du personnage de Tartuffe : en effet, tout le monde (sauf Mme Pernelle et Orgon) pense que Tartuffe dirige tout et prend ainsi trop de place dans la famille. Mais Mme Pernelle pense que la famille ne vit pas assez pieusement et que c'est une bonne chose que d'avoir accueilli ce prétendu dévot.

 

Acte I, scène 2 (p. 34) :

 

Dorine et Cléante discutent, ils critiquent Mme Pernelle et par la même occasion Tartuffe et Orgon. On comprend ainsi le degré d'aveuglement de ce dernier.

 

Acte I, scène 3 (p. 35) :

 

Entretien dans le but que Cléante parle du mariage entre Mariane et Valère à Orgon.

 

Acte I, scène 4 (p. 36) :

 

Orgon rentre en scène, il était absent et veut s'informer de ce qu'il s'est passé auparavant. Dorine lui avoue que sa femme Elmire était malade mais Orgon s'en moque et s'intéresse + à Tartuffe.

 

Acte I, scène 5 (p. 38) :

 

Discussion entre Orgon et Cléante. Ce dernier essaye de raisonner Orgon à propos de Tartuffe. On voit clairement le degré d'aveuglement d'Orgon qui défend coûte que coûte son protégé Tartuffe.

 

Acte II, scène 1 (p. 49) :

 

Orgon annonce à Mariane son idée de la marier à Tartuffe.

 

Acte II, scène 2 (p. 51) :

 

Dorine a entendu la conversation entre Orgon et Mariane. Elle défend donc Mariane et ridiculise Orgon : il y a un rapport de force maître-valet renversé.

 

Acte II, scène 3 (p. 60) :

 

Dorine encourage Mariane à se rebeller contre son père. Mariane avoue son amour pour Valère, Dorine décide donc de l'aider.

 

Acte II, scène 4 (p. 65) :

 

Quiproquo entre Mariane et Valère. Valère a appris le mariage de Mariane et veut lui faire ses adieux : en effet, il pensait que Mariane désirait ce mariage or ce n'est pas le cas. Ils se disputent donc mais Dorine arrive à les réconcilier.

 

Acte III, scène 1 (p. 79) :

 

Damis est en colère car il voit bien que Tartuffe prend trop de place dans la famille. Il part se cacher dans un cabinet pour écouter ce qui va suivre.

 

Acte III, scène 2 (p. 80) :

 

Tartuffe entre enfin en scène. Il joue le Chrétien parfait dès qu'il aperçoit Dorine mais celle-ci n'est pas dupe : elle le démasque puisque Tartuffe regarde le corps de Dorine, il la désire. Elle se moque donc de lui et décide de faire semblant de rentrer dans son jeu. Il est vexé et s'apprête à partir mais elle lui avoue qu'Elmire veut lui parler.

 

Acte III, scène 3 (p. 83) :

 

Entrée d'Elmire. Tartuffe déclare sa flamme à Elmire, il la séduit en utilisant un vocabulaire religieux et à la fois amoureux. Elmire le démasque à son tour et lui rappelle sans cesse son rôle de « dévot ». Elmire s'engage de ne rien dire à propos des aveux de Tartuffe s'il promet de convaincre Orgon de marier Valère et Mariane.

 

Acte III, scène 4 (p. 91) :

 

Damis, caché dans le cabinet, a tout entendu et veut raconter ceci à Orgon : Elmire refuse car elle a tenu une promesse.

 

Acte III, scène 5 (p. 92) :

 

Damis dévoile tout à Orgon. Elmire approuve.

 

Acte III, scène 6 (p. 93) :

 

Tartuffe dit la vérité : « je suis un méchant, un coupable... » : il sait très bien qu'Orgon ne va pas le croire et il a raison. Orgon croit Tartuffe et décide de déshériter son fils Damis.

 

Acte III, scène 7 (p. 97) :

 

Tartuffe continue sa comédie en disant que si sa famille ne l'aime pas alors il quittera la maison. Orgon le supplie de rester et lui accorde le droit de voir Elmire quand il le souhaite. Il en fait aussi son nouvel héritier.

Acte IV, scène 1 (p. 103) :

 

Cléante essaie de dissuader Tartuffe pour qu'il parle à Orgon pour que celui-ci ne déshérite pas Damis. Mais Tartuffe donne de faux prétextes pour refuser.

 

Acte IV, scène 2 (p. 106) :

 

Dorine demande à Cléante de se lier avec le reste de la famille pour dissuader Orgon de marier sa fille à Tartuffe.

 

Acte IV, scène 3 (p. 106) :

 

Orgon annonce officiellement qu'il va marier sa fille à Tartuffe. Elmire propose donc à Orgon de lui montrer le vrai visage de Tartuffe.

 

Acte IV, scène 4 (p. 110) :

 

Elmire annonce les « règles du jeu » (metteur en scène). Orgon doit se cacher sous la table pour pouvoir entendre sans être vu. Elmire appelle Tartuffe : elle s'apprête à lui tendre un piège.

 

Acte IV, scène 5 (p. 113) :

 

Elmire joue le rôle de la femme adultère : elle dit à Tartuffe qu'elle l'aime. Il reste sceptique au début... Il dit qu'elle doit le lui prouver... Il veut donc abuser d'elle. Elmire est gênée et essaye par différents moyens de prévenir Orgon de sortir de sa cachette.. Finalement, elle fait semblant de céder à la demande de Tartuffe et lui demande de vérifier qu'il n'y ait personne.

 

Acte IV, scène 6 (p. 121) :

 

Orgon sort de sa cachette... Il est triste, choqué et énervé : il vient de démasquer Tartuffe. Ensuite, ce dernier revient, Orgon repart donc se cacher.

 

Acte IV, scène 7 (p. 121) :

 

Orgon sort de sa cachette et arrête Tartuffe dans son élan. Mais cela n'embête pas Tartuffe : il rappelle à Orgon que la maison l'appartient désormais puisqu'auparavant il avait fait de Tartuffe son nouvel héritier.

 

Acte IV, scène 8 (p. 122) :

 

Orgon révèle à Elmire qu'en + de la perte de ces biens, une mystérieuse cassette l'inquiète bien + encore...

 

Acte V, scène 1 (p. 127) :

 

Orgon avoue à Cléante qu'il a confié à Tartuffe la « cassette » qui contenait des papiers compromettants qui condamnent un ami à lui : Argas car il a soutenu la Fronde. Mais si Tartuffe apporte ces documents au Roi, Orgon serait arrêté.

 

Acte V, scène 2 (p. 129) :

 

Damis apprend cette situation et est très en colère : il veut « couper les oreilles » de Tartuffe. Cléante le calme.

 

Acte V, scène 3 (p. 130) :

 

Mme Pernelle arrive. Orgon lui explique sa découverte sur Tartuffe mais elle refuse de croire que celui-ci est un imposteur.

 

Acte V, scène 4 (p. 135) :

 

Entre M. Loyal (huissier de justice) qui demande à la famille de quitter la maison dès le lendemain.

 

Acte V, scène 5 (p. 139) :

 

Mme Pernelle comprend enfin que Tartuffe est véritablement un faux dévot. Elle tombe des nues.

 

Acte V, scène 6 (p. 140) :

 

Valère veut aider Orgon car Tartuffe a donné la cassette à la police : il leur donne donc 1 000 louis pour qu'ils partent.

 

Acte V, scène 7 (p. 144) :

 

Tartuffe arrive et les empêche de partir. Il est accompagné d'un exempt qui voulait vérifier quelque chose : en effet, le roi avait quelques doutes au sujet de Tartuffe. Au début l'exempt faire croire à tout le monde qu'il est venu arrêté Orgon mais il y a eu un renversement de situation : il arrête en faite Tartuffe !

Mariane et Valère se marient.

Le Roi rend les biens à Orgon et pardonne à Argas d'avoir soutenu la Fronde.

 

IV. Message de l'auteur

A travers le personnage éponyme de la pièce, Molière a voulu dénoncer les faux dévots. En effet, au XVII° siècle, il y avait beaucoup de faux dévots c'est-à-dire ceux qui se font passer pour des religieux et qui font semblant d'être très attachés aux pratiques religieuses ! En faisant de Tartuffe un personnage antipathique, l'auteur critique fortement ces personnes hypocrites !